Cliquez-ici pour aller sur le site de La Cave à Théâtre

Le Grand Cirque des Sondages : Le Spectacle

 

LE GRAND CIRQUE DES SONDAGES

Ayant terminé sa « Trilogie Foraine » avec Le Film du Dimanche Soir (création 2012),puis expérimenté une scénographie très particulière autour du graphisme et du format de la bande dessinée éCOnoMIC STRIP (création 2015), pour sa nouvelle création, la compagnie s’est prononcé pour travailler dans un espace circulaire circonscrit par un gradin, de plus de 20 ms de diamètre, d’une capacité d’environ 700 spectateurs.

 

Cette scénographie est liée au thème du spectacle à deux titres :

 

  • l’arène, puisque notre espace de jeu est celui d’un cirque romain où les spectateur.rice peuvent devenir à tout moment des gladiateur.rices.

 

  • mais également au « camembert », infographie classique représentant un échantillon précis, découpé en « parts » selon les pourcentages statistiques.

 

D’où le titre initial du spectacle (titre non retenu puisque trop abscons pour notre échantillon de programmateur.rices sondé.es) PANEL ET CIRCENSES



 

Cette scénographie est également liée à la forme, puisque notre spectacle appelle le regard des spectateurs, non seulement sur les acteurs, mais également sur les autres spectateurs.

 

 

Cette scénographie a été réalisée par Les Plastiqueurs, compagnie basée à Canteleu (76)

 

Décor installé à Bourg –Blanc (29) lors de la première représentation


 

Décor installé à Gennevilliers (92) vue d’un 11ème étage d’une tour des Agnettes

Lors de notre résidence à la Direction de la Culture de Gennevilliers

 

 

LE GRAND CIRQUE DES SONDAGES

Spectacle d’arène interactif

Jusqu’à 800 spectateurs - à partir de 8 ans

4 comédiens, 1 comédienne, 1 technicien

 

Et 20 volontaires recruté·e·s sur place

 

75 minutes

 

Alors que statistiques et sondages passent au peigne fin la réalité de notre société,

un panel de spect-acteurs tirés au sort va devoir incarner la réalité cruelle des résultats

au cours de jeux du cirque.


 

Ne soyez plus victimes des chiffres, venez les combattre !
Mais attention, malheur aux vaincus…

 

 

Quand les chiffres deviennent théâtre …

 

Au delà de la banalité des chiffres, la cruauté burlesque du monde contemporain…

 

Puisque 1 pour cent des Français est aussi riche que les 99 autres pour cent, 1 seul spectateur peut devenir l’Impér-acteur.

Il est muni d’un trône, d’un sceptre-pouce qu’il peut tendre vers le ciel ou tourner vers la terre, à sa guise,

s’il veut prendre des décisions réfutant toute statistique admise ou vote du public.

 

 

 

Les 99 autres représentants du panel sont affublés des éléments significatifs du profil qu’ils représentent.

Qu’ils soient la ménagère de moins de cinquante ans, le premier de la classe, la femme battue, le handicapé, l’immigré de deuxième génération… etc… Selon les panels qui nous intéressent pour rendre compte de la société…



 

 

Ce sont quatre bouffons qui mèneront les jeux, quatre organisateurs du dispositif Panel et Circenses, quatre entités surgies de la froideur des chiffres et de la cruauté du réel, se repaissant d’élégance comme ils s’enivrent de l’obscène.



 

S’ensuit dans l’arène : la mise en jeu de statistiques, l’organisation de sondages, l’étude d’infographies, et quelques études comportementales. Il s’agit donc d’un spectacle interactif de théâtre burlesque, traitant de l’état de notre société, et trouvant toute sa place dans l’espace public. Un spectacle évolutif en fonction de l’actualité et du lieu de jeu. D’où l’idée de scènes montées comme des numéros de cirque, mais avec un fil conducteur récurrent, un début et une fin en relation avec l’ensemble.

 

Le fil de la vie est notre fil conducteur, car il y a autant de sondages et de statistiques qui concernent la reproduction, la naissance, les enfants, l’éducation, l’adolescence, la drogue, la musique, la sexualité, la santé, les accidents, le divorce, le cancer, le cholestérol, le surpoids, le troisième âge, la retraite, les rites funéraires…

 

Sans oublier les grands thèmes fédérateurs : la famille, l’économie, la politique, la sexualité, le travail, la culture et la religion !